Duo Awelé

Le duo Awélé composé de Ewa TOHINNOU (Bénin) et Amalia HALLENGREN TOHINNOU (France) a parcouru depuis plusieurs années les scènes nationales et internationales tout en réalisant de nombreuses 1ères parties d’artistes mondialement connus comme Salif KEITA, GUEM, Ray LEMA, Doudou N’DIAYE ROSE, Ballake CISSOKO et bien d’autres encore…

Leur musique d’inspiration traditionnelle africaine (balafons, percussions, flute peulh) s’inscrit dans une démarche contemporaine en mêlant jeux de scène et participation du public.

1 chose est sure : avec eux l’ambiance est garantie !!

 

 

Vous pouvez également les retrouver dans différentes formations artistiques comme 1 bal afro composé de 7 musiciens (guitare, basse, batterie, sax…), dans des spectacles de musiques et marionnettes jeune public ; ainsi que dans des ateliers pédagogiques en milieu scolaire.

Ewa TOHINNOU :

Fils de maître tambour traditionnel de Kpatohoué, son village natal, Ewa a pratiqué depuis son jeune âge la danse et la musique traditionnelle du Mono (région du sud-ouest du Bénin). Il a déjà exploré quelques scènes d’Afrique de l’ouest comme les centres culturels français du Bénin, du Togo, du Ghana, du Niger avec le groupe Acid Rock (Afro-fusion). Il est le fondateur du groupe Gleta Blou.

Musicien dans la compagnie de danse afro-contemporaine Fabre Sénou, il est aussi danseur professionnel. Depuis 2002, il effectue   une recherche sur les rapports entre la danse et le rythme, les relations entre la musique et le corps. Il travaille aussi sur des projets pédagogiques en milieu scolaire et socioculturel (conte, chant, musique, marionnettes…) et il est également formateur musique au Cefedem section Bordeaux.

Amalia HALLENGREN TOHINNOU :

0riginaire de l’entre deux mers, Amalia, animatrice de profession (IUT d’animation socioculturelle) intervient dans de nombreux établissements scolaires et socioculturels pour animer des ateliers de musique et de marionnettes africaines  à fils. A l’âge de sept ans elle a fait du piano, puis à 16 ans elle a fait une formation de percussions traditionnelles du Bénin.

Formation de chanteuse soprane au CIAM  Bordeaux en 2000, Amalia s’initieaujourd’hui aux instruments d’Afrique de l’Ouest comme le balafon, la flûte traditionnelle, les kouyaboudas, la cloche…, et à la danse africaine.

Elle s’intéresse au milieu associatif et a notamment effectué un document de recherche sur les associations culturelles africaines à Bordeaux.